- LE SANCTUAIRE

On y accède en voiture par une piste unique. Le sanctuaire se situe à 4-5 heures de 4x4 de Pointe Noire.

Situé sur la lagune, le sanctuaire est le camp de base de Help Congo, il gère et approvisionne les autres sites, il accueille les touristes et la plupart des bénévoles.

Au sanctuaire, en plus de l'entretien du camp et de la plantation pilote attenante, le travail principal des bénévoles est le nourrissage des chimpanzés qui se trouvent sur des îles en attente d'être relâchés.

Il y a 3 îles sur la lagune :

- l'île de Dereck, du nom du mâle dominant,

où vit Dereck avec M'Bifany née en 1999 et Tina née en 1999 avec sa fille Tchoula née en 2013.

- l'île des Yombés, du nom de l'ancien mâle dominant (Ewo a pris sa place et se trouve être maintenant le mâle dominant)

où vivent Yombé né en 1986 et recueilli par Help en 1989 avec une jambe en moins (un piège vraisemblablement), Charlotte née en 1985 avec sa fille Coukasouka et son fils Chaba, Yoko née en 1986 et sa fille Younsala née en 2000, Emmanuelle dite Manu née en 1988 avec ses 3 enfants Ewo né en 1998, Eva née en 2008 et son dernier bébé né en 2013, Olga née en 1989 et sa fille Okapi.

- l'île de Pépère, du nom du mâle dominant,

où vivent Pépère né en 1983 sorti du zoo de Pointe Noire en 1992, Banane sorti du zoo de Brazzaville en 1997 dans un état lamentable, et Moana né en 2005.

 

- LE BIVOUAC

Dernier site de relâcher de Help Congo (2004), où ont été relâchées des jeunes femelles chimpanzés directement en forêt sans passage par les îles, de façon à les habituer le plus rapidement possible à leur futur habitat. Des travailleurs congolais sont présents pour surveiller leur intégration et assurer leur sécurité du lever au coucher du nid.

Le bivouac est séparé du triangle par un immense marécage.

 

- LE TRIANGLE,

Premier site de relâcher des chimpanzés situé en pleine forêt tropicale et accessible uniquement par bateau, au milieu de la faune sauvage existante (éléphants, phacochères, buffles, gorilles etc.). C'est une zone forestière d'environ 21 km².

Le site du triangle est composé de trois parties :

- au sud, le triangle à proprement parler, en forme de triangle (!) délimité par 2 rivières, la N'Gongo à l'ouest et la Louvandzi à l'est

- au nord ouest, la réserve, où se trouve le camp des bénévoles et du vétérinaire

- au nord est, Man Faï Taï ou MFT, du nom d'une ancienne exploitation forestière, où se trouve le camp des travailleurs congolais

Les chimpanzés y ont été relâchés après le passage sur les îles où ils ont réappris une vie sociale et semi sauvage. Au triangle, aucune nourriture ne leur est apportée et travailleurs congolais ou bénévoles doivent respecter une certaine distance obligatoire de façon à ne pas gêner leur retour à la vie sauvage.

Les femelles sont suivies et surveillées à distance jusqu'à leur complète intégration en particulier avec les groupes de chimpanzés sauvages. Sur les dizaines de femelles relâchées, seules quelques-unes sont encore surveillées régulièrement, la plupart n'ont plus de collier et ne sont aperçues qu'occasionnellement.

On peut ainsi croiser Perlette et ses deux enfants nés en forêt N'gongo et N'guemba, Jeannette, Agathe et sa fille Loanga née en forêt, Lucie et son fils Kissiwu né en forêt Tessie, Kouilou, Cheyenne...

Les mâles par contre ne seront jamais acceptés par les groupes de chimpanzés sauvages et sont donc surveillés chaque jour. Il y en a 1 actuellement : Louzolo.

 

 

 

Des informations sur leur comportement social, leur alimentation, leurs rencontres avec les autres animaux et leurs interactions avec les groupes de chimpanzés sauvages sont relevées chaque jour.

 

.